L'origine du terme Remy

L'origine du terme Remy est française et non pas anglaise. Il s'agit tout bêtement du participe passé du verbe "remettre". En effet, quand les cheveux ont été REMIS dans le même sens, alors ce sont des cheveux REMY ! 

À partir du XVIè siècle, les Rois de France, la noblesse, les intellectuels, les magistrats et autres personnages de haut rang se sont mis à porter des perruques. Et ce sont les perruquiers français de l'époque qui, les premiers, ont pris le soin de "remettre" dans leur bonne orientation tous les cheveux préalablement collectés pour la confection d'une perruque naturelle : les cheveux de la perruque avaient été "remis" dans le bon sens : il s'agissait donc de perruques aux cheveux naturels remis.
   
Un atelier de Perruquiers - Miss O' Sénégal Les hommes célèbres en Perruques - Miss O' Sénégal
   

Seuls les très grands (les "people" de l'époque) pouvaient s'offrir le luxe de posséder une perruque aux cheveux remis. Les moins grands se contentaient de postiches en cheveux humains non remis (non remy). Les prétendants (tous ceux qui tentaient d'imiter les manières des grands pour accéder à leur statut social), recouraient aux perruques en crin de cheval. Le "peuple" ne pouvaient imaginer porter de telles postiches, même en crin de cheval. Question de distinction (et d'argent!).

Anglicisation du terme remi

L'engouement pour les perruques a traversé la Manche vers l'Angleterre. Le terme français "remis" s'est alors transformé, tant au niveau de son orthographe que de sa prononciation. Petit à petit, la forme "Remy" s'est installée (prononcée rémy). 

"Remy" n'est pas une marque

"Remy" ne désigne donc pas une marque, comme beaucoup le pensent.